Arènes...

Publié le par Hurle-Lune

« Je gisais sur le dos, épuisée, les os en miettes, incapable de bouger. L’arène était étrangement silencieuse, pas un cri, pas un bruit… Rien ! Je regardai avec appréhension autour de moi, cherchant Lilas des yeux. Je la vis, agonisante, à quelques mètres. Je tendis ma main pour attraper la sienne, mais nous étions trop loin. J’étirai mon bras, tirai sur l’épaule… en vain. Les doigts de Lilas frémirent et je rampai jusqu’à elle. La jeune esclave avait le regard perdu dans le gris du ciel, elle respirait encore faiblement. Les larmes inondèrent mon visage en la voyant ainsi, mourante. J’aurais tellement voulu la sauver… Ces larmes que j’avais si longtemps refoulées coulèrent sans retenue aucune. Je n’avais plus rien à prouver, plus de Maître à qui obéir…

« Lilas… » murmurai-je.

Elle tourna la tête vers moi, son éternel sourire aux lèvres. Elle toussa et un filet de sang s’en échappa.

« Tu parles, c’est bien, Louve…

— Pardon », fut le seul mot que je parvins à lui dire, ce n’était pas suffisant…

Ses mains s’agrippèrent aux miennes, convulsivement tandis qu’elle toussait à nouveau.

« Tu t’es battue pour moi, merci. »

Ses yeux restèrent ouverts alors que son souffle de vie la quittait… Je ne pus retenir un cri de rage, de désespoir… Je lui fermai les yeux puis me relevai avec peine et m’approchai de la tribune. Je préparai mon geste pour lancer le glaive sur ces gens qui se repaissaient de la douleur des autres, sur celui qui était probablement responsable de tout… et les gardes tirèrent une volée de flèches qui me transpercèrent ; mon bras retomba. Je m’affaissai lentement, un sourire sur les lèvres : j’allai rejoindre Lilas. »

Mais les dieux en décidèrent autrement...

Ceci n'est que le début de leur histoire...

Roman illustré en précommande sur le site des Editions Encre Rouge : http://encrerouge.fr/boutique/louve-hurle-lune

Vous y trouverez aussi une superbe bande annonce accompagnée d'une BOL originale, toutes deux de Philippe Guerrieri.

N'hésitez pas à partager et à en parler autour de vous : sans précommandes, le roman n'existera pas. D'avance merci.

Couverture de "Louve"

Couverture de "Louve"

Commenter cet article